top of page
Rechercher

Le fondamentalisme hindou

De toutes les grandes religions du monde – le christianisme, l’islam, le bouddhisme – l’hindouisme est la seule religion qui n’ait jamais essayé de convertir les autres, au fil de l’épée, comme les armées espagnoles ou les envahisseurs turcs, ni même par un missionnariat « doux » comme l’ont fait les bouddhistes. En 5000 ans d’histoire, l’Inde n’a jamais envahi un autre pays ; bien au contraire, sa culture et sa spiritualité ont rayonné naturellement et pacifiquement vers l’est, - Angkor en est la meilleure preuve pourquoi ?-, ou vers l’ouest -où le yoga, ancienne tradition hindou, s’est imposé de manière irréfutable.

Toutes les minorités religieuses persécutées au monde ont trouvé refuge en Inde et ont pu y pratiquer librement leur choix, tout en prospérant économiquement. Les Chrétiens de Syrie établirent au 1er siècle après JC, au Kerala, la première communauté chrétienne au monde. (Ils) Celle-ci existent toujours aujourd’hui, même (s’ils furent) si elle fut scindésée en deux à l’arrivée des portugais au 16ème siècle; en effet, ces derniers, (qui) à travers l’Inquisition, imposèrent un Christianisme calqué sur le leur. Les juifs, fuyant la destruction du temple de Jérusalem, trouvèrent (également)eux refuge (en Inde), principalement à Bombay et à Cochin. Personne ne sait que l’Inde est le seul pays au monde où les juifs ne furent jamais persécutés d’aucune manière que ce soit. En 1948, la grande majorité d’entre eux décidèrent de retourner en Israël, mais (il en reste) un certain nombre demeurent à Mumbai. Étonnamment, Les terroristes islamiques qui attaquèrent la ville en 2009 choisirent (d’ailleurs) de cibler un centre israélite ( ???) le rabbin et sa femme furent torturés puis tués ; (c’est la première fois que cela arrivait en Inde). c’était une première en Inde.

Les adorateurs de Zoroastre fuirent l’Iran sous la persécution musulmane et se rendirent en Inde où le Maharaja ??? les accueillit, à condition qu’ils respectent les coutumes locales. Les Parsis, comme ils sont ici appelés, tinrent parole et devinrent un des moteurs économiques de l’Inde. Aujourd’hui, la plus grande entreprise privée en Inde, (les) le groupe Tata, a été fondée par un parsi (et) : l’homme qui lui donna son plein essor, Jam Shedi Tata, naquit place de l’Opéra, à Paris, (et) il parlait français comme vous et moi. On retrouve à Calcutta des arméniens qui fuirent (R) les persécutions (R)d’Ataturk ou des chinois qui prirent refuge en Inde au cours des siècles. Aujourd’hui, si le Tibet et sa culture disparaissent de plus en plus aux mains des chinois, c’est grâce à cette tolérance indienne qu’un « petit Tibet » s’est recréé en Inde, à Dharamsala, plus précisément sous la tutelle du dix-septième Dalaï lama. (C’est grâce à l’Inde et à son hospitalité) Ainsi (que) sa sainteté a pu rayonner à travers le monde et faire connaître le sort tragique des tibétains et (que) le bouddhisme tibétain (se soit) s’est alors répandu en Occident.

Avant l’arrivée des concurrents musulmans à partir du 17ème siècle, de nombreux marchands arabes, eux aussi, s’étaient établis en Inde pour y faire du commerce, tout en pratiquant librement leur religion (rmq :même idée au début avec les minorités religieuses). D’ailleurs l’hindouisme a toujours respecté l’islam de même qu’ (comme) il respecte toutes les autres religions. Le soufisme est d’ailleurs le produit d’une synthèse entre l’islam le plus pur et la tradition hindou du Védanta. Mais, (comme) ainsi que l’ont fait remarquer plusieurs historiens dont Will Durant …..

Dans toute civilisation, il existe des excès : nous connaissons aujourd’hui les meurtres de (certains) missionnaires en Orissa (….) ou bien les émeutes antimusulmanes au Gujarat en 2002. (Mais)Cependant, si vous faites la moyenne sur 5000 ans des relations interreligieuses et interethniques, vous constaterez que l’hindouisme, religion majoritaire du pays, a toujours fait preuve d’une large (tolérance R)/acceptation envers (pour) les autres. Il y a aujourd’hui 850 millions d’hindous en Inde et un milliard de par le monde. Une personne sur six sur notre planète est hindoue ; nous avons souvent tendance à l’oublier. Cette communauté (hindoue) est représentée (de par le mondeR) par tous (les hindous qui se sont) expatriés, que ce soit aux îles Fidji, en Angleterre ou aux Etats-Unis.

proposition pour alléger : Ces expatriés sont ainsi présents sur tous les continents, que ce soit aux îles Fidji, en Angleterre ou aux Etats-Unis.

Si vous observez ces hindous (expatriés) à l’étranger, vous constaterez qu’ils constituent une communauté les plus paisibles et les plus prospères au monde, avec laquelle l’Occident ne connait aucun problème, contrairement à ce qu’il (comme il) peut en rencontrer avec d’autres ethnies ou religions (communautés ethniques ou religieuses). Les hindous envoient leurs enfants dans les meilleures écoles, d’où (ils) ces élèves sortent souvent premiers. Ils paient leurs impôts, respectent les lois des pays où ils se sont établis et finissent par atteindre les plus hauts niveaux de leurs métiers respectifs. Ainsi, sont d’origine hindoue 3/5 des docteurs en Grande-Bretagne, 60% des ingénieurs dans la Silicon Valley et de même que quelques patrons de grandes multinationales, telles American Express ou Pepsi Cola. On commence même à voir (aux Etats-Unis) des hindous prendre place dans l’Administration américaine, signe précurseur de l’émergence d’une classe politique.

Pourtant, le fondamentalisme hindou, ou même l’émergence d’une droite hindoue dangereuse, a constitué le fer de lance de l’indianisme français ; ce qui a influencé considérablement les esprits de nos diplomates et d’investisseurs potentiels en Inde. Ceci est un contresens, comme nous venons de le voir. De nombreux spécialistes (indianistes) ont utilisé plusieurs facteurs pour étayer cette thèse d’une droite nationaliste dangereuse (R). D’abord, ils ont soutenu ? le fait que le Mahatma Gandhi ait été assassiné par Nathuram Godse ??qui aurait été affilié à un groupe militant hindouiste. Mais comme l’ont prouvé la défense du coupable, et ainsi que le livre de Konreead Elst, Godse aurait agi seul. Ensuite, ces mêmes penseurs (les indianistes) ont fait un spectre terrifiant du RSS (Rashtryia…) issu du ……. Mais encore une fois, si vous regardez les statistiques, (vous constaterez, qu’en comparaison et) comparez avec d’autres groupes militants et fondamentalistes, il vous apparaitra que ce groupe politique, surtout composé de vieux messieurs en long short kaki est plutôt inoffensif. On lui reproche surtout, ainsi qu’au BJP, son bras politique, la destruction de la mosquée d’Ayodhya. (Nous n’allons pas) Sans rentrer dans les détails, il n’y eut aucune victime dans la destruction de cette mosquée (qui se) trouvant, affirment les hindous, sur l’emplacement d’un très ancien temple (très) sacré qui aurait été rasé au 15ème/14 ? siècle par l’empereur Babar. Par contre, les représailles musulmanes furent sanglantes : des bombes plantées dans les centres nerveux de Bombai firent près d’un millier de morts et des dizaines de milliers de temples hindous furent rasés au Pakistan et au Bangladesh.

Enfin, « on » veut pour meilleure preuve de ce fondamentalisme hindou, les pogroms antimusulmans du Gujarat de 2002. Il faut tout de même savoir que ces émeutes firent suite à l’incendie criminel d’un train en provenance d’Ayodya –toujours l’histoire de cette mosquée détruite- train qui (contenait) transportait des hindous revenant d’un (qui s’y étaient rendus en) pèlerinage. Cinquante-sept hindous, dont trente-et-un femmes et enfants périrent brulés vifs dans un train. C’est ce meurtre qui déclencha les (pogroms) représailles. (Mais) Ceci dit, des émeutes de ce genre sont généralement le fruit de dizaines d’années, sinon de siècles, de tensions et de revendications sous-jacentes : il suffit quelques fois d’une étincelle pour qu’elles explosent. Regardons à nouveau les statistiques –et elles existent- ce sont souvent les musulmans qui déclenchent les émeutes et les hindous (qui) y rétorquent sauvagement. Ainsi en 1947, les horribles massacres qui suivirent la partition de l’Inde, toutes les archives..

En conclusion, et une fois de plus, nous constatons (que les) l’effet néfaste de clichés qui se sont établis dans nos esprits (et) ; celui du fondamentalisme hindou, contrairement à celui de Bollywood, ou même à celui de aux castes, est un des plus graves,. Ces préjugés nuisent à l’image de l’Inde et pèsent sur les esprits de nos politiques et de nos hommes d’affaire. Le français moyen a souvent l’image d’une Inde précaire et dangereuse où éclatent à tout moment des conflits entre castes et religions. Rien n’est plus loin de la réalité. Je vis moi-même depuis 30 ans en Inde, et jamais une fois, je n’ai été agressé, volé, ou même interpelé pour mon passeport dans le train. Essayez donc d’être un jeune beur dans le métro à Paris…. L’Inde est généralement un pays paisible et les relations entre les différentes communautés ont été harmonieuses depuis 1947.


2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La méditation Vipassana

C’est le deuxième endroit le plus humide de l’Inde : entre avril et septembre il y pleut pratiquement sans arrêt et le parapluie est un must. Au bout de quelques jours, si vous portez des ‘chapals’ (n

SYNOPSIS : L’AYURVÉDA

L’ Ayurvéda, la «science de la vie», est le nom de la médecine traditionnelle de l’Inde, probablement le plus ancien système thérapeutique au monde qui soit encore en pratique. Ses racines plongent da

Comments


bottom of page